Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Abdessadek Chekara, une vie consacrée à la musique Al-Ala

Abdessadek Chekara, une vie consacrée à la musique Al-Ala


En parlant de vétérans et ténors, on ne peut occulter le nom de Abdessadek Chekara dont les recherches et le travail accomplis à ce niveau-là ne sont plus à démontrer, tant le rayonnement de son œuvre a touché de lointaines contrées.

Soucieux de l’originalité de la musique andalouse et de la sauvegarde de ses racines, Chekkara avait quelque peu critiqué la démarche de certains jeunes chanteurs qui cherchent à étendre le chant à d’autres mélodies qui, a priori, n’ont aucun lien avec les origines de cette musique. Il a tout à fait raison dans le sens où il faut éviter les dérapages sous peine de dénaturer un patrimoine cher aux Marocains et aux Maghrébins en général.

Abdessadek Chekara (né en 1931 à Tétouan - décédé le 31 octobre 1998) fut une personnalité musicale marocaine qui a consacré sa vie à la transmission de la mémoire du patrimone musical populaire de son pays. Il s'est rendu célère pour son titre inspiré du soufisme marocain  Ana Manî Fîyâche qui sera repris par de nombreux interprètes pour ne citer qu' Abderrahim Souiri et le rabbin Haïm Look. Il fut un grand auteur-compositeur, non seulement pour le nord du Maroc et la région de Tanger-Tétouan, mais pour tout le pays. Il est également l'auteur de Bent Bladi, interprété même sous forme de rap par OneVoiz.

 

Avec ses baraouil, ses hadra, taktouka et autres genres musicaux et littéraires puisés dans de vieux poèmes que des familles algériennes avaient diffusées au début du siècle dans la cité de Tétouan.

Il avait  commencé son itinéraire artistique dés son jeune âge, obtint une sérieuse réputation  pour ses interprétations originales des Noubas et du répertoire de l'Ecole de Tétouan.

Abdessadek Chekara était un violoniste virtuose dans la pure tradition de la musique arabo-andalouse.

L'œuvre du chanteur a une place particulière sur la scène artistique qui avait su incruster de de bellle mélodies aux anciennes chansons populaires de la ville qui l'a vu naître. 



Parmi ses chansons

  • Allah Ihdik Ya Ghzali
  • Ana Fi Aarak
  • Ya Bent Bladi
  • Ya Ouldi Ya Hbibi
  • Alach Katibki
  • Al Maoulouaa
  • Miaadak Jani Al Aoual
  • Moulay Abdeslam
  • Nar Al Kalb Diali
  • Ana Manî Fîyâche


Sources des photos

Front.jpg