Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Amar Ezzahi

Amar Ezzahi

Amar Ezzahi (né Amar Aït Zaï le 1er janvier 1941 à Ain El Hammam, une localité à proximité de Tizi-Ouzou dans la région de la Grande Kabylie) est un auteur et interprète algérien de chaâbi et il considéré comme l'un des maîtres du blues algérois. Il parle le kabyle (dérivé du berbère), l'arabe et le français comme première langue étrangère.Amar Ezzahi, l'un des plus brillants interprètes du chaâbi des années 1970. 

Amar-Ezzahi.jpg

Biographie et évolution musicale

Féru de musique, c'est en écoutant Boudjemaâ El Ankis, dans les années 60, qu'il se passionne pour le chaâbi.

En 1963, il rencontre le chanteur algérien engagé Oul Lahlou et Mohamed Brahimi dit cheikh Kebaili qui l'encouragent dans cette voie en lui lui remettant d'anciennes Qaçaïd et en lui prodiguant des conseils sur le rythme avec lequel ses textes étaient chantés.

Autodidacte, il apprendra le chaâbi et aura la chance d'avoir, dans son orchestre, durant quinze ans, cheikh Kaddour Bachtobdji, un musicien de talent avec qui il travaille depuis 19645 et qui lui a transmis plusieurs poèmes métriques.

Ses premiers enregistrements 45T datent de 1968 et sont intitulés  Ya djahel leshab et Ya el adraâ. La musique et les paroles étaient de Mahboub Bati.

En 1971, il enregistre trois 45t et en 1976, deux 33t. Il compte trois chansons à la radio et quatre autres à la télévision. Son unique cassette Ya rab El I bad  gravée en 1982.

Homme modeste et réservé, se confiant rarement, il  fréquentait souvent le café de la casbah d'Alger El Kawakib.

L'artiste disparaît de la scène artistique à partir de 1980, mais participe à des fêtes familiales pour réapparaitre le 10 février 1987 dans un récital à la salle Ibn Khaldoun à Alger pour s'effacer de la scène musicale à nouveau.

En 2000, il redevient le number one en Algérie avec la sortie de l'album "Esmiralda".

En 2002, le chanteur sera hospitalisé en urgence à l'hôpital de Baïnem pour les conséquencess d'une hyperglycémie. Il se rétablira, alors que l'ENTV l'avait annoncé dans un coma profond, puis pour mort, ce qui avait mis ses fans dans tous leurs états. « C'est honteux pour la télévision de dire pareilles choses alors que Amar Ezzahi est conscient et reprend progressivement ses forces », ont-il tempêté après le faux scoop de l'Unique.

Anecdote

Ezzahi est probablement le chanteur de chaâbi algérien le plus piraté.

Voir aussi

Liens internet