Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Abdelaziz Stati

Abdelaziz Stati

Abdelaziz Al Arbaoui (ﺍﻟﻌﺮﺑﺎﻭﻱﻋﺒﺪﺍﻟﻌﺰﻳﺰ)  de son nom d'artiste  Abdelaziz Stati à cause du sixième petit doigt que comporte l'une de ses mains. Ce chanteur marocain de chaâbi est né en 1961 à El Jadida.

Berger durant son enfance, c'est maintenant un spécialiste de la kamanja  (un instrument de musique apparenté à un violon avec archet et une caisse de résonance aplatie en forme de huit).

C’est à Al Aounat à quelques kilomètres de la ville d’El Jadida au Maroc, que naît en 1961, Al Arbaoui Abdelaziz, qui sera prénommé plus tard Stati, une des personnalités la plus volcanique de la chanson du chaabi Marocain, son histoire avec la musique chaabi a commencé avec son oncle Bouchaib Ben Rahhal décédé, chanteur populaire et violoniste qui fut son premier maître, et mentor. Il se rappelle que quand il prît pour la première fois un violon entre les mains, il se mît à trembler et malgré une peur inexpliquée et des sueurs froides, ce fut le coup de foudre immédiat.

Cet amour pour le violon l’a poussé, dès que l’occasion se présentait (mariage, fiançailles, circoncision, moussem, …) à assister à tout spectacle donné par les troupes locales Et c’est en 1985, qu’Abdelaziz Stati décida de créer sa propre troupe.
En 1985, Stati a créé un formation de chaâbi avec Mils Mustapha et Al Houcine Ben Al Wafa[1].

Stati est considéré comme une véritable personnalité agissant comme une pop-star dans les campagnes marocaines où il symbolisee la fête et la joie de vivre.  Il n'est pas rare que des gens aisés l'invitent pour chanter à l'occasion des fêtes de mariages où il interprète de nombreuses chansons  liées notamment à la Ghorba (l'éloignement, en référence à la diaspora marocaines et aux fils d'expatriés  Marocains qui résident à l'étranger), qui  lui ont porté notamment un succès jusqu'en Europe, où le chanteur se produit régulièrement en concert.


Discographie

  • 1983 : Al Mouima Essabra Dima (tube repris plus tard par Cheb Khaled)
  • 1985 : Wa baeed Al Zinne
  • 1986 : Moulate Laayoune Lakbare
  • 1987 : Moulay Ettahar

Référence

  1. Hiba Music

 

Lien internet