Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Younes Migri

Younes Migri

Younes Migri est un chanteur, musicien, compositeur et acteur marocain. Issu d'une longue lignée de musiciens et chanteurs, il, est originellement d'Oujda au Nord-est du Maroc. Depuis son plus jeune âge, il s'intéresse à à la musique.

Après avoir chanté avec le groupe des années 70, Les frères Migri composé avec ses frères, Hassan et Mahmoud et sa sœur, Jalila.

Dés 1960 au Maroc, un souffle nouveau a été instauré par Hassan Mégri, créateur du groupe Mégri,composé de « Hassan , Mahmoud , Younès et Jalila ».
Homme aux talents artistiques multiples, Hassan Mégri est à la fois auteur, compositeur , interprète, artiste peintre et chercheur assidu dans la calligraphie iconographique persane .
Certes, ses voyages pour la promotion et l'épanouissement du Mouvement Musical MEGRI à travers les radios des Pays Arabes (Algérie, Tunisie , Libye ,Egypte, Liban , Syrie , Irak ) et , plus tard , en Europe , ont de toute évidence marqué profondément la carrière professionnelle de cet artiste qui a poussé son odyssée en Asie Mineure via les Indes (Iran, Afghanistan, Pakistan, Népal, Katmandu ) , cette fois-ci , pour découvrir d'autres cultures et des formes musicales civilisationnelles insoupçonnées, allant du Soufisme jusqu'aux Musiques Sacrées, Traditionnelles et Mystiques.

1667068586
Toutefois , la consécration des « Mégri » à L'Olympia à Paris (1976) puis le Disque D'or (Philips) et le prix du « Rabab d'Or » (2003) octroyé aux grandes stars du Monde Arabe, sous le parrainage du Conseil International de Musique – UNESCO , entre autres distinctions honorifiques , sont autant de témoignages , quant à l'apport artistique des Mégri, rénovateurs et lLeaders de la chanson arabophone universelle du Monde Arabe.
1667065244.jpg
Quelques dates clé

  • 1942 – 19 juillet Naissance de Hassan MEGRI à Oujda ( Capitale de l'Oriental du Maroc)
  • 1954 – 1er Prix d'Arts Plastiques à l'échelle de toute l'Afrique (Concours organisé par la France)
  • 1955 – Révélation Musicale ( Avec une Grande Passion pour la Guitare et la composition)
  • 1957 – Formation du « Duo Hassan et Mahmoud »MEGRI .
  • 1er Enregistrement à la Radio diffusion marocaine« Min Youm Habitek »
  • Tournée au Maroc ( Rabat – Casablanca– Kenitra – Mohammedia – Fès – Meknès, etc....)
  • 1958 – Création Musicales – Style Chansons Internationales « world music »
  • 1960 – Création du Groupe « MEGRI » (avec intégration de Jalila : la « Fairouz » du Maghreb) accompagné des «Fingers» des «Rolls» et puis des «Golden- Hands»
  • 1967 – Tournées Spectacles Télévision (enregistrements Radiophoniques)
  • 1969 – Voyage de Hassan MEGRI à travers les Radios des Pays Arabes pour la Promotion des « MEGRI » et l'épanouissement du « Mouvement Musical MEGRI » dans le Monde Arabe (Algérie- Tunisie-Libye – Egypte –Liban -Syrie – Irak, etc ....)
  • Voyage en Asie Mineure Via les Indes ( Iran – Afghanistan – Pakistan- Népal : « KATMANDU » (Recherches Musicales)
  • Voyages dans le Bassin Méditerranéen (Turkye – Chypre – Gréce – Italie – France – Espagne –« îles Baléares »).
  • 1970 – Détachement Royal sur ordre de feu S.M le Roi Hassan II du groupe « MEGRI ».
  • 1971 – Paris – contrat avec la Maison PHILIPS. 
  •  (enregistrements 45 tours), avec l'Orchestre de Charles Aznavour sur des arrangements musicaux de Jacques Hendrix , pour une Grande Diffusion des « MEGRI » en Europe, Afrique du Nord et le Monde Arabe : Sabar - Kellemtini - Galouli n'saha - Hadak ana - Heya essamra - Châaltiha nar - Ouroud ou chouk - Ana chkoun et Hey di dam dam .

R-2494729-1287125409

Considérés comme les «Beatles du Monde Arabe , les frères font fureur au près des nouvelles générations assoiffés de nouveautés...
  • 1973 – Apparition de Younes MEGRI avec « lili twil » et « ya m'raya » produits par Polydor. 
  • 1975 – « Disque d'or » des « MEGRI » avec un 33 tours groupant leurs chansons  succès : sabar , lili twil , hey di dam dam ...(une co-production entre la  maison Philips et Polydor).
  • 1976 – Consécration des « MEGRI » à L'Olympia de Paris.
  •  tournée en Europe ( Belgique – France – Hollande).
  • 1977 – Tournée dans le Maghreb Arabe Festivals en Tunisie (Bizerte –Carthage – Sousse- Hammamet  ...)
  • 1978 – Les « MEGRI » tournent des vidéoclips en Algérie (concerts - télévisions- radios ). 
  • 1979 – Invitation Présidentielle de Bourguiba – Tunisie.
  • 1980 – les « MEGRI » sont invités au 1er Festival Panafricain au Gabon.
  • 1989 – Réalisation du vidéoclip « al maghrib al arabi » chanté par Hassan, Mahmoud, Younes et Jalila. 
  • 1992 – Festival de la Chanson Professionnelle de Marrakech . ( participation de Hassan avec la chanson « hamam essalam »).
  • 1997 – Festival des « Cultures du Monde » (Gannat – France).
  • 1998 – 1er Festival « Panarabe » de Casablanca . ( participation de Hassan avec la chanson « hal tara »).
  • 2000 – Hassan est nommé Président Fondateur du Comité National de la Musique du Maroc (Membre du Conseil International de la Musique de l'Unesco).
  • 2001 – Participation de Hassan au festival des « Cultures du Monde » (Gannat – France). 
  • 2003 – Prix du « Rabab d'Or » pour les frères MEGRI octroyé aux Grandes Stars du Monde Arabe (sous le parrainage du C.I.M/UNESCO. 
  • 2004 – Festival Mawazine « Rythmes du Monde » ( Hassan et Jalila)
  • CD Sebbar (Hassan et Jalila)
  • 2005 – Participation de Hassan et Jalila au Festival National des Arts Populaires de Marrakech .
  • 2006 – une seconde participation au FNAP de Marrakech de Hassan Megri
  •  « the world medal of freedom » octroyé à Hassan Megri par “the american biographical institute”. 
  • 2007 – Médaille d'Or décernée à Hassan Megri par l'Académie « Arts-Sciences-Lettres » de Paris 

frères migri

Younes Megri s'est lancé dans une carrière musicale en solo.

Younes Megri lili tawil est un reportage sur "Lili twil" cette fameuse chanson qui a bercé toute une génération de marocains. Il retrace la genèse et le parcours de ce titre et sa mésaventure avec les Boney M ("reprise" contestée de "childrens of paradise" ) et aussi Cheb Mami qui lui aurait volé son œuvre pour en faire le générique d'un film.

Les frères Migri n’ont pas eu tout le succès qu’ils méritaient. Ils étaient certainement trop en avance sur leur temps. Younès a continué, seul. Sa vie de musicien et d’interprète n’a pas connu de bémol et a évolué, plutôt, en dièses. Le chanteur compositeur a su livrer des œuvres majeures qui ont boosté sa carrière en très peu de temps. Lili touil est certainement son œuvre la plus aboutie, la plus célèbre et celle qui lui causera le plus de soucis. En effet, la chanson a connu plusieurs interprètes et a eu plusieurs vies. La complainte est l’œuvre du parolier Mohamed Ziati. La première reprise fut celle de Maria De Roussi qui l’a chantée après avoir signé un accord avec le compositeur. Quelques années plus tard, les Boney M sortent un tube qui cartonne : Children of paradise, la chanson diffusée sur les ondes des radios marocaines surprend les auditeurs, «cette musique, on la reconnaît !». Mais personne, à ce moment-là, n’avait pensé que les Boney M avaient simplement plagié la musique sans se soucier des droits d’auteur ! Commence alors une bataille juridique, Mégri finit par gagner le procès mais ce n’était qu’une petite trêve ! Plus tard, c’est le chanteur libanais Taoufik Taoufik qui allait la voler avant que ne s’en empare de la même manière Cheb Mami… la dernière reprise de Lili touil est celle du chanteur marocain Malek, mais après accord de l’artiste, cette fois-ci !

Younès Megri s’est peu à peu éloigné du monde de la musique et hormis un single intitulé Ya Dar, composée pour les besoins d’un film, en 2004, il n’a pas sorti de nouveauté depuis 1986. L’une des raisons est qu’il n’arrivait plus à produire ses chansons. Etrange paradoxe, vu le succès de l’artiste. Et pourtant, «les maisons de disques étrangères qui me produisaient (Philips, Polydor) ne voulaient plus travailler avec des artistes arabes à cause du piratage des disques», confie l’artiste qui, depuis, n’a plus rien composé. Ses apparitions à la télé devenaient rares et mis à part quelques festivals de musique, on ne le voyait plus. Pourtant, on a continué à fredonner ses chansons…

2009

Après des années de silence, Younès nous revient donc avec un grand projet «qui réunira des musiciens marocains, américains, anglais et hongrois». La première partie a déjà été enregistrée au Maroc. «Une deuxième partie se fera en Hongrie avec l’Orchestre philharmonique de Budapest. J’ai été séduit par la qualité de travail de cet orchestre. Le projet se terminera en France pour le mixage». Pour accompagner cet album, une équipe de tournage sera présente. «Nous allons faire un film documentaire autour de ça. Nous passerons à Paris, à l’Olympia où j’ai joué, dans les écoles de musique où j’ai étudié, dans les ruelles où j’ai vécu dans les années 70. Tout mon parcours à Paris. Et puis, nous allons filmer le philharmonique, les répétitions, les musiciens…». Et comme à chaque fois, Younès Migri s’entoure de ses amis, de ceux qu’il aime, «C’est Mohamed Nesrate qui va le réaliser». Le montage financier n’a pas encore été finalisé. La sortie de l’album dépendra aussi de cela. Pour l’instant, «je vais passer à autre chose et m’envoler vers le Danube, c’est une belle aventure nous y croyons, il y a toute une équipe qui croit en ce projet», conclut l’artiste.


Voir aussi

 

Liens internet