Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Ammouri M'Barek, le poète Amazigh ...

Ammouri M'Barek, le poète Amazigh ...


Ammouri M'Barek ou Ammouri Mbark, né en 1951 à Irguiten, au pied du Haut Atlas, près de Taroudant est un compositeur, chanteur et musicien marocain d'origine amazigh. Il a connu la gloire dans les années 70 et est considéré comme un innovateur dans la musique berbère.

 


Biographie et évolution musicale

Après une enfance comme pensionnaire à l'orphelinat de Taroudant dirigé par les sœurs franciscaines, il prend déjà part aux chorales de l'institution et acquiert des techniques du chant. Il y poursuit des études en français et en arabe qui lui font perdre l’usage de sa langue maternelle. Il rencontre au lycée des jeunes assoiffés de musique et imprégnés des influences des groupes musicaux anglo-saxons. Ils forment ensemble, vers 1969 un petit groupe, Les Birds, et chantent en français. Il quitte Taroudant pour travailler à Agadir. À cette époque, le groupe arabophone mythique Nass El Ghiwane impose son rythme et influence considérablement le développement de groupes de musique dite populaire. Ammouri Mbark rejoint des amis à Tiznit et forme avec eux The Souss Five, un nouveau groupe et chantent, cette fois en arabe.


Ammouri Mbark fera partie du groupe Ousman (signifiant Éclairs) qui obtient un vif succès dans des lieux de concert prestigieux comme l'Olympia de Paris, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et le Palais d'hiver à Lyon. Ce groupe se dissout en 1978 et Ammouri Mbark continue une carrière en solo et enregistre Tazwit nera nek dim a nmun (ce qui signifie en français Abeille, je veux être ton compagnon de route). Le musicien innove la musique berbère en alliant tradition et modernité et interprète le répertoire des poètes contemporains amazighs qu'il affectionne parmi lesquels Azayko, Mohamed Moustaoui, Akhiyyat... dont les thèmes lyriques renforcent l'identité amazighe, et évoquent l'amour, l'errance et l'exil. Tout au long de son itinéraire musical, Ammouri M'Barek ne cesse d’innover et d’explorer des rythmes traditionnels et modernes. Il interprète les textes des grands poètes contemporains amazighs comme Azayko, Moustaoui, Akhiyyat.


Lors du premier Festival de la chanson marocaine tenu en 1985 à Mohammedia, il a décroché le 3ème prix en interprétant un poème de Ali Azayko "Gennevilliers". Il devient ainsi le premier chanteur amazighe à chanter devant un orchestre moderne. Son répertoire comporte dix cassettes audio, sans oublier les deux enregistrées avec le groupe Ousman.


C’est un chanteur authentique, car il ne suit pas les modes. Il a su rester fidèle à lui même, loin des caricatures et  des artifices du show business, tout en continuant à rendre un service précieux pour le patrimoine culturel. Ses  chansons sont désormais considérées comme un trésor pour les générations futures.



Liens internet


 

Récupérée de « http://www.wikimusique.net/index.php/Ammouri_M%27Barek »