Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Orchestre national de Barbès

Orchestre national de Barbès


L'Orchestre National de Barbès (ONB) est une structure musicale fondé en 1995 à Ivry-sur-Seine autour de Youcef Boukella, bassiste et compositeur d'origine algérienne en France. Avec deux albums à l'esprit nomade et cosmopolite, l'ONB a contribué à la scène World Music maghrébine. Il fait la synthèse joyeuse de différents idiomes musicaux comme celle la musique du Maghreb et celle de l'afrobeat. Groupe de scène avant tout, l'ONB puise son inspiration dans le raï oranais, le chaâbi algérois, des classiques Gnawa, encerclé par une orchestration rock et quelques effluves jamaïcaines.


Origine et style musical

C'est un groupe de scène avant tout. Ils ont failli s'appeler Couscous Band et puis finalement, ils ont préféré ONB. Sous des dehors blagueurs, cette bande alors trentenaires nés au Maroc, en Algérie ou en France ont mené un ambitieux projet : Fédérer les musique maghrébines, qu'elles soient berbères, arabes, citadines ou rurales. Pourquoi Barbès ? "Parce que Barbès, dixit la pochette de leur disque, est un bout d'Afrique égaré au pied du Sacré-Cœur. On y trouve du couscous et des poulets, des bars enfumés et des antennes paraboliques".

l'ONB prône une philosophie du métissage de la musique où s'entrecroise une multitude de communautés. Le groupe est une fratrie de musiciens pour la plupart originaires du Maghreb ou de leur diaspora. La musique distillée par l'Orchestre National de Barbès est un répertoire qui mêle rythmiques rock et traditionnelle, kabyle, gnawa, raï, salsa, chaâbi, reggae, alaoui ou encore jazz.

A côtés des standards qui font onduler des hanches comme Dor Beha ya chibani (tourne autour d'elle, le vieux), ils reprennent des tubes, en français, de la chanson satyrique et revendicatrice immigrée. Quitte à se bidonner en mimant l'accent kabyle de feu Slimane Azem dans son pamphlet contre l'expulsion "Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, si je dois vous dire adieu:sachez bien que nos aïeux ont combattu pour la France !"

En arrière plan de l'Orchestre national de Barbès, officie la Bougnoul connection avec pour totem un vieux gnaoui qui tire la langue. Ce réseau de vidéastes, photographes, et mélomanes se réunit dans une ancienne fabrique peinture d'Arcueil aménagée en bureaux, salle de réunions et studio d'enregistrement seize pistes.

Le groupe rejoint en 2007 Wagram Label pour opérer à son grand retour plus de huit ans après « Poulina », l'Orchestre National De Barbès (ONB) revient sur le devant de la scène avec un nouvel et troisième album studio, baptisé « Alik », dont la sortie est fixée au 4 février 2008. Par ailleurs, l'Orchestre National De Barbès (ONB) prévoit une nouvelle tournée à travers la France, qui débutera par deux « Elysée Montmartre », à Paris, les 14 et 15 février 2008.




Membres

Composé d’une vingtaine de membres, l'ONB est une structure à géométrie variable. Selon les disponibilités des musiciens, il pourra y avoir un soir trois guitaristes donnant à la musique une coloration africaine. Mais, lors du concert du lendemain, l'un d'eux pourra être remplacé par un violoniste.

  • Youcef Boukella : bassiste du group né dans le quartier de Belcourt à Alger. Il joue dans le premier groupe de rock algérien, T 34, dès l'année 85. Il embarque ensuite dans les valises d'un musicien américain, Jeff Gardner pour Paris. Il se retrouve au milieu de la tourmente raï du moment. Il accompagne alors Cheb Mami ou le kabyle Takfarinas. C'est le musicien Safy Boutella qui l'initie au jazz underground. Il enregistre alors un album de quatre titres avec Larbi Dida, ex-chanteur de Raïna Raï, groupe de raï-rock. En 1994, il enregistre un album solo "Salam".
  • Larbi Dida : ex-chanteur de Raïna Raï, originaire de Sidi Bel Abbès en Algérie. Il vit et travaille à Paris depuis 89 après avoir été le premier à imposer le raï sur les ondes des radios de son pays d'origine. C'est une des grandes voix des nuits arabes de la capitale française. Il est remplacé par Mehdi Askeur.
  • Aziz Sahmaoui : Percussionniste et chanteur. Il a été élevé à Marrakech au Maroc. De confession soufie, il est imprégné de la musique des gnawas et de pop occidentale. Il se produit au Maroc avec divers groupes traditionnels et électriques. Avec sa voix suave lance son moulay brahim, ya lala, un eaïta revue et corrigée par l'ONB.
  • Fateh Benlala : est un des derniers arrivés. Exilé de la Casbah d'Alger à cause de la violence quotidienne, il est depuis son jeune âge initié à la musique arabo-andalouse, remplaçée par la suite par le Chaâbi.
  • Kamel Tenfiche : Congas et chant. Né dans le 14ème arrondissement de Paris, quant à lui, est celui par qui le rythme de la parole arrive. Percussionniste et amateur de raggamuffin, il sait allier l'utilisation d'instruments traditionnels et le beat des boîtes à rythmes.
  • Ahmed Bensidhoum : Percusionniste et chanteur (derbouka, bendir) principalement spécialisé dans les sons alaoui.
  • Alain Debiossat : saxo soprano.
  • Olivier Louvel : guitare solo
  • Toufik Mimouni : claviers
  • Jean Baptiste Ferré : claviers
orchestre_national_de_barbes_visuel_alik_bd-730154.jpg
Discographie

 

  • En concert: le 1er album du groupe en 1997 a assuré une légitimité qui dépasse aujourd'hui largement le périmètre de la Goutte d'Or. Sur la pochette figure en guise de totem un vieil homme gnawa (descendant des esclaves noirs) qui tire la langue. La sortie de cet album, auto-produit sur le label Samarkand, est suivi le 28 février, 1er et 2 mars par des concerts à la Cigale. Rassemblant autour d'eux la communauté maghrébine, il touche aussi un public plus large intéressé par la "World Music". C'est ainsi qu'ils donnent un autre concert à Paris à la Grande Halle de la Villette dans le cadre du festival consacré à l'Afrique, Ouaga-Carthage le 5 avril.
  • Poulina: Il faut attendre mai 99 pour que l'ONB sorte un nouvel album très attendu. Groupe de scène avant tout, il leur a fallu du temps pour rentrer en studio pour la première fois puisque le premier album était entièrement live. Quelques jours avant la sortie de l'album, 17 membres de l'ONB envahissent la scène de l'Olympia. Ils se produisent aussi au Zénith  à l'occasion d'une importante tournée d'automne.
  • Alik, sorti le 4 février 2008


Citation

Chez nous il n'y a pas de star ou de tête d'affiche, chacun a sa place et amène un peu de son expérience personnelle puisque, à côté, nous gérons nos carrières solos respectives.


Voir aussi


Liens internet

 

 

Récupérée de « http://www.wikimusique.net/index.php/Orchestre_national_de_Barb%C3%A8s »