Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Naseer Shamma

Naseer Shamma

Naseer Shamma (نصير شمة) (né en 1963 à Kut, un village au bord du Tigre en Irak) est un oudiste et compositeur irakien. Aujourd'hui, il est le directeur de Beit el Oud, qu'il a fondé au Caire, qui a pour but de faire apprendre cet instrument de musique et celui de l'apprentissage de la musique arabe.


Biographie et évolution musicale

Naseer commence à étudier le oud à l'âge de 12 ans in Bagdad, sur les traces de Jamil et Munir Bashir (considéré comme l'un des plus illustres interprètes de tous les temps). Il sort diplômé de l'Académie de musique de Bagdad en 1987.

Il joue du luth arabe en combinant d’anciennes méthodes avec ses compositions modernes et originales. Naseer Shamma est le seul compositeur et musicien moderne a jouer avec un oud à huit cordes fabriqué selon le modèle décrit dans le manuscrit d'Al-Farabi, célèbre théoricien de la musique arabe du 9éme siècle. Ses innovations sont allées bien au-delà puisque Naseer Shamma a ajouté une nouvelle méthode, celle de jouer du luth à une seule main afin de permettre aux personnes handicapées de pouvoir le faire et d'y prendre plaisir.

En 2007, il obtient la meilleure musique originale pour « Ahlaam  » de Mohamed Al-Daradji (Irak). Le jury « a retenu à l'unanimité la musique de Naseer Shamma servant admirablement bien ce film tourné en plein conflit irakien. Elle traduit la souffrance et la peine générées par le chaos de la guerre et du terrorisme ».

Souvent surnommé, le « nouveau sultan du luth arabe », Naseer Shamma se produit en avril 2008 sur la scène de l’Institut du Monde Arabe avec guitariste espagnol Carlos Piñana. A travers un dialogue complice entre le oud et la guitare, les deux compères se donnent dans un concert dynamique où se mêlent rythmes orientaux et occidentaux. La performance très vivante et en partie improvisée du duo témoigne d’une technique musicale sans faille. Jeune virtuose de l’Institut d’études musicales de Bagdad dans les années 1980, le oudiste irakien, se jouant des académismes, a su innover et se distinguer du répertoire classique arabe. Imprégnées de l’héritage de grands maîtres de la musique arabe tels que al-Farâbî et Ziryâb, ses compositions n’en demeurent pas moins originales et empreintes d’un lyrisme propre à lui seul. Ils étaient accompagnés par deux percussionnistes, l’un égyptien, l’autre espagnol : Amr Sadik (tar) et Miguel Angel Orengo (cajon)

Discographie

  • Le luth de Baghdad ("The Baghdad Lute") (1994, Paris)
  • Ishrāq (1996)
  • The Moon fades (1999)
  • Maqamat Ziryab (2003)
  • Ancient Dreams (2004)
  • Meditation (2005)
  • Hilal (2005)

Lien interne


Lien internet





Récupérée de « http://www.wikimusique.net/index.php/Naseer_Shamma »