Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Les frères Bouchenak et le retour en force d'Hamid

Les frères Bouchenak et le retour en force d'Hamid

Les frères Bouchenak est un groupe musical familial créé en 1974 à Oujda, considérée comme la ville du reggada qu'on appelle aussi le raï marocain. Leurs textes véhiculent un langage imagé de la tradition et de la culture marocaine en ancrant  un discours ancré sur la réalité politico-sociale du pays. La modernité de leur musique, l’introduction de synthétiseurs et leur look en font très vite un groupe phare à la fin des années 1970.

Biographie et évolution musicale

Bercé dans une influence musicale favorable, les frères Bouchenak, fils de Benyounès dit "Afandi"(un musicien gharnati qui est une référence musicale prisée au Maroc) commencent leur parcours par des animations lors des saisons de mariages et de circoncision et parviennent même à effectuer quelques circuits dans des petites salles. En 1983, encouragés par leur père, Réda, Omar, Mohamed et Hamid enregistrent leur première casette...

Quatre frères et un cousin qui imposent un style raï électrisé où se confondent toutes les facettes du patrimoine musical marocain : arabo-andalou, malhoun, gnawa, chants berbères.

En 1996, ils participent au Concours de l'Eurovision avec le titre Aynou Hara. Peu de temps après, les Frères Bouchenak se divisent, Hamid et Reddha émigrent en France (Tourcoing) et produisent deux album dont Marocan rock dans lequel on retrouve notamment la chanson Bentennass.

Le raï est essentiellement une musique provenant d'Algérie, mais Oujda par sa proximité avec la frontière algérienne a bien sur développé un style particulier qui est une variante de cette musique qu'on appelle reggada au Maroc.

Devenus de stars, ils sont réclamés un peu partout dans le monde arabe et en Europe, particulièrement aux Pays-Bas où ils comptent de nombreux admirateurs. Très actifs lors des tournées en Europe, ils participent à des festivals de musique et signent avec Sony music. C'est une sorte de démarcation par rapport auraï, mais c'est dans le même style. Le principe de base est identique, la différence est au niveau de l'exécution. Leur parcours discographique montre une progressive amélioration de leur maîtrise des outils électroniques.

 



 

Voir aussi