Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Abdelfettah Bennis

Abdelfettah Bennis

Abdelfettah Bennis (né en 1962 à Fès) est un chanteur marocain au timbre de haute-contre.

 

 

Il est le frère cadet de Mohammed Bennis, considéré comme l'un des meilleurs représentants de la poésie soufie au Maghreb. Abdelfettah Bennis a été dès le plus jeune âge le disciple de grands maîtres marocains de moussiqua al-âla.

Il offre également aux enfants un florilège de son art relevant à la fois des traditions musicales populaires et savantes construites sur des variations mélodiques qu'accompagnent un ou plusieurs instruments de musique.

Biographie et évolution musicale

Né au sein d’une famille de mélomanes avertis de musique arabo-andalouse et de chants religieux, Abdelfettah fréquente assiduement les confréries soufies pendant son enfance et son adolescence à travers la pratique des chants du Madih (panégyrique chant laudatif et religieux louange du Prophète) et des séances de Samaâ dont-il découvre la beauté du chant.

Il fréquente ainsi durant plusieurs années les confréries de Kettania, Ali Jamal, Sidi Kacem Benrahmoune et aussi le mausolée de Moulay Idriss, où il obtient un Premier Prix de Cantillation du Coran en 1976. Il commence sa vie d’artiste à l’âge de 11 ans avec le maître de musique arabo-andalouse Mohamed Massano Tazi.

Il rejoint ensuite l’orchestre d'un des plus grand dépositaire de la musique andalouse feu Haj Abdelkrim Raïs en 1978 et participe avec ce dernier à de très nombreux festival nationaux et internationaux.

Il a enregistré de très nombreuses œuvres, dont une très remarquée « Anthologie de la musique Andalousie », publiée sous l’égide du Ministère de la Culture au Maroc. Au début des années 90, Bennis enregistre trois nouba du répertoire classique marocain dans leur version intégrale pour la collection Inédit-Maison des Cultures du Monde, y tenant la partie de munshid, chanteur principal. Sous la houlette de son frère aîné Mohammed Bennis, il se produit également avec les plus grands munshidin marocains, Haj Mohamed Bajeddoub et Abderrahim Souiri, notamment lors d'un concert mémorable en 2005 au Festival des musiques sacrées de Fès.

A l’instar de ses complices Mohamed Ba’Jedoub et Abderrahim Souiri, il donne de très nombreux concerts prestigieux au Maroc et dans le monde entier.  

Abdelfettah Bennis s'est produit les 14 et 15 mars 2008 à l’Institut du Monde Arabe  à Paris.


A droite Abdelfettah Bennis avec Majda Lihyaoui et Abderrahim Amrani et à gauche le zajel Taib Laalaj

(de gauche à droite Abderrahaim Amrani, Mohammed Briouel, Abdelfettah Bennis)

Voir aussi