Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
El Hachemi Guerouabi, maître du chaâbi Algérien

El Hachemi Guerouabi, maître du chaâbi Algérien

El Hachemi Guerouabi (né le 6 janvier 1938 à El Madania quartier de La Redoute - Alger et décédé le 17 juillet 2006 à Zeralda - Alger) est un chanteur, musicien et compositeur de chaâbi algérien. Il demeure pour beaucoup de chanteurs algériens pour toutes les nouvelles génération  qui reprennent ses œuvres. Il interprétait ses propres compositions et des "standards" du répertoire traditionnel du malhoun marocain, du chant classique (gharnati) ou populaire (hawzi) de Tlemcen.

 

 

Biographie et évolution musicale

Il grandit dans le quartier populaire de Belouizdad (Belcourt). Passionné de football, il joue sa dernière saison en 1951-52, sous les couleurs de la Redoute AC en tant qu’ailier droit. Mais déjà il s’intéresse particulièrement à la musique au début des année 1950. Ses références musicales sont El-Anka, M’rizek ou Zerbout.

Guerouabi sera également élève de Mahieddine Bachtarzi qui lui permettra de rejoindre l’Opéra d’Alger "El Arbi" entre 1953 et 1954, où il obtient deux prix, en 1953 et 1954, où il chante notamment Magrounet Lehwahjeb. Ensuite, il a côtoyé le grand parolier-musicien, Mahboub Bati, qui l’a encouragé par ses orientations musicales.

A l’Indépendance, face à l’invasion des chansons occidentales et orientales égyptiennes, il fallait trouver une place pour un genre algérien et le chaâbi s’est tout naturellement détaché comme genre algérien par excellence. Guerouabi fera la joie des mélomanes algériens avec El Barah (hier), chantant la jeunesse perdue. Ou encore "el werqa" (la feuille de papier) chanson d'amour et de nostalgie, mais ces succès sont à classer dans le style variété.

En 1978,  après la disparition de El hadj M'hamed El Anka, maître incontesté du chaâbi durant cinquante ans, les regards se tournent vers El Hachemi Guerouabi. Il suivra alors ce chemin tout tracé en s’imposant comme novateur après s’être rendu célèbre avec la chanson de variété. Guerouabi se rendra célèbre avec les poèmes chaabis célèbres comme «youm el djemaâ » (jour de vendredi) ou « Laachiq, Aouicha ou el Harraz » (l’amoureux, Aouicha et le magicien).

Gravement atteint d'un cancer, il décède le 17 juillet 2006 et est enterré dans le cimetière du quartier qui l'a vu naître.




Aujourd'hui m'est apparu un ange de beauté - Auteur: Mohamed Ben Sahla (Tlemcen 18ème siècle) - Interprète: El Hachemi Guerouabi


sur le mode Istikhbâr
Honte à toi qui m'es devenu hostile sans raison.
Tu ne connaîtras jamais, être charmant, une créature comme moi.
Tu étais mon bien-aimé, la source de mes souffrances,
[et pourtant] je t'adorais nuit et jour.
Voilà que les envieux nous ont séparés et que tu as cessé tes visites.
Je ne trouve ni goût à la vie, ni douceur au sommeil.
Je t'en supplie, être charmant, vends-moi et perçois-en le prix.


refrain
Aujourd'hui m'est apparu un ange de beauté, errant sur un chemin.
Il courait dans le désert, d'un air décidé,
les bédouins l'ont pris pour un criminel.
S'il me fallait verser une rançon ou son prix,
je donnerais cent pièces d'or.
Aujourd'hui m'est apparu un ange de beauté,
ô vous qui m'écoutez, il m'a tourmenté.
J'offrirais cent pièces d'or
et ce serait tellement dérisoire pour l'acquérir .
Je le contemple, contemple ses yeux et ne résiste pas à chanter [sa beauté]


Il incarne [pour moi] toute la beauté du monde.
vous qui m'écoutez, il m'a ravi le cœur .
Aujourd'hui m'est apparu un ange de beauté,
vous qui m'écoutez, il m'a ravi le cœur .


refrain
Il incarne [pour moi] toute la beauté du monde
Et - il s'est établi dans les vallées.
Il possède la perfection dans la splendeur et l'élégance,
sa flamme couve en mon sein.
Ses sourcils infligent une vive blessure. Je l'ai ressentie, j'en fus atteint.
Aujourd'hui m'est apparu un ange de beauté,
vous qui m'écoutez, j'en ai le cœur chaviré.


refrain
Viens voir ce que j'ai enduré :
j'ai dépéri pour l'amour de cet ange de beauté.
Je l'ai rencontré sur mon chemin :
il m'a fait perdre la raison puis abandonné.


Qui s'apitoiera sur moi si je pleure ? Qui s'intéressera à moi si je ris ?
Aujourd'hui m'est apparu un ange de beauté,
ô vous qui m'écoutez, il m'a tourmenté.


refrain
Que faire ? Comment m'y prendre?
Je suis embarrassé pour décrire cet ange de beauté.
Sa beauté et sa splendeur sont si grandes
qu'elles défient toute description.

Sa chevelure fine comme l'or,
douce comme la soie est d'un noir d'ébène.
Aujourd'hui m'est apparu un ange de beauté,
oh vous qui m'écoutez, il m'a tourmenté.


refrain
Il est d'or, de noir, de toutes les couleurs, et il a un regard si envoûtant.
Son cou est pareil à un rameau de saule ou une tige de lys.
Sa bouche, semblable à une agate ou une perle [précieuse ]
pailletées d'or et de corail.


refrain
Puisse s'éteindre le feu qui brûle mes entrailles .
A vous qui comprenez ces vers,
j'ai affronté une mer déchaînée, en corsaire.
J'implore Dieu, le Clément, de me pardonner mon insoumission à Lui.


Discographie

  • Le Chaabi des Maîtres (1994)
  • Salem Maghreb (2001)
  • Le grand Maître du chaabi rend hommage au pays (2002)

Voir aussi