Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Internationalisation et artistes actuels du Raï

Internationalisation et artistes actuels du Raï

http://idata.over-blog.com/1/50/59/42/album-Mario-Scolas----photos-du-Maroc/mario-scolas/cheb-mami.jpg

Arrivé en France à la fin des années 80, le Raï y atteint une forte popularité dans les année 90 grâce d'une part à son enrichissement et son perfectionnement au contact des artistes et studios d'enregistrement français et d'autre part au soutien des jeunes issus de l'immigration maghrébine à la recherche d'une musique identificatrice. Les artistes les plus connus en France sont Cheb Khaled (Didi un tube qui fit le tour du monde), Rachid Taha (reprise de Ya Rayah, musique Chaâbi de Dahmane El Harrachi) et Faudel (Tellement n'brick). Cheb Mami est célèbre à l'échelle internationale avec une chanson en duo avec Sting.

Le 29 septembre 1994, Cheb Hasni, un des chanteurs les plus populaires de la chanson Raï est assassiné dans son quartier natal à Oran. Ce meurtre qui s'ajoute aux milliers d'assassinats d'hommes et de femmes de culture, des journalistes, d'universitaires et d'autres citoyens, paraphe dans le sang l'histoire, pourtant suffisamment tumultueuse, d'un genre populaire et moderne né dans l'Ouest algérien et qui a souvent occupé les devants de l'actualité sociale et culturelle de l'Algérie.

 

Michel Levy, publie à Paris les deux premiers vinyles raï de Cheb Mami et de Cheb Khaled. Avec ses disques sous le bras, le producteur va démarcher les disquaires et les radios, car il est persuadé que ce style moderne avec ses voix chatoyantes, ses synthétiseurs et ses guitares électriques peut s'inscrire dans le paysage musical français. Mais après le phénomène Bobigny de 1986, l'accueil est mitigé dans les médias qui ont peur de choquer, en mettant en avant une chanson arabe débridée, loin des canons du classicisme oriental reconnu. Pourtant, le raï se vend à Paris, dans le quartier populaire de Barbès mais aussi à Lyon et Marseille. « Il y avait une vie culturelle parallèle qui était dans le ghetto. Quand les Français de souche un peu branchés ou curieux voulaient se procurer des disques de raï, ils allaient à Barbès chez les épiciers-éditeurs et non chez les grands disquaires de la place. C'était un véritable marché malgré l'absence d'éclairage médiatique », rappelle Michel Levy.

En 1990, Cheb Mami, est le premier chanteur de Raï à s'être produit aux USA et sort l'album "Let me Raï" enregistré à Los Angeles. Les titres Raï sont de plus en plus travaillés et arrangés en studio gagnant ainsi en qualité musicale et sonore.

Des compositeurs de styles différents se joignent alors au mouvement (Jean-Jacques Goldman Aïcha pour Khaled) et beaucoup de chansons sont interprétées en français. Le raï en profite pour se mélanger à d’autres formes de musique comme le rap, le reggae, le rock, ou la musique techno. Et plus récemment (été 2004) l'émergence d'une nouvelle vague musicale qui conjugue raï et rhythm and blues, grâce à la compilation Raï'n'B Fever qui a réunit des grands noms des deux genres musicaux. 

Depuis 2001, en France, le CSA a reconnu le raï comme un genre musical à part entière en lui attribuant deux fréquences en région parisienne pour la radio FM Only raï fondée et lancée par Ahmed Ben Abla. Elle est joignable sur les fréquences 94.6 MHz et 91.50 MHz et diffuse ses programmes 24h/24.


Chaque année se déroule le Festival National de la Chanson Raï

La ville marocaine de Oujda organise également un festival dédié à cette musique depuis 2006.

En juillet 2007 c'est la naissance de Wah'Raï la premiere radio officielle du Raï en direct de Wahran (Oran,Algérie) sur le web [1] lancée par l'équipe de Karim Choubane lui même Oranais d'origne.

Les instruments de musique

Ils sont sensiblement les mêmes, au cours du XXème siècle d'autres instruments plus modernes comme la batterie, la basse, la guitare électrique ou les synthétiseurs ont été intégré afin de donner à cette musique une couleur plus occidentale...

A l'origine du raï, les principaux instruments utilisés étaient :

  • La Darbouka : Instrument à percussions en forme de bol qui peut être fabriqué en poterie, bois ou métal et recouvert d'une peau d'animal. L'origine de cet instrument remonte à l'antiquité Babylonienne où l'on utilisait des tambours à boire aux alentours de 1100 avant JC. Cet instrument est très répandu dans tous le monde arabe, au Moyen-Orient comme au Maghreb. On joue généralement de la darbouka assis, en coinçant l'instrument sous le bras et en frappant la peau avec les doigts ou les mains. Selon l'endroit où l'on frappe on obtient un son plus ou moins sourd, tout l'art du jeu à la darbouka est d'alterner les battements sourds et les battements clairs. On retrouve cet instrument dans tous les styles de musique orientale, le son clair qu'elle produit souligne efficacement la mélodie.
  • La Ghaïta : connue également sous le nom de Mizmar, ou de Aljaita, est un instrument à vent de la famille des hautbois. Le son est produit par la mise en vibration d'une anche double en roseau. On trouve la ghaïta dans tout le Maghreb mais aussi au pays basque. La ghaïta possède généralement 7 trous accompagnés parfois de trous d'aération sur la partie évasé du pavillon. La ghaïta est un instrument puissant, particulièrement adapté au jeu en plein aire, sa sonorité est assez stridente, avec un son proche de la bombarde bretonne. La musique Chaoui utilise beaucoup cet instrument.
  • Le violon est l'instrument de base dans le raï et le chaâbi marocain. il est accordé d'une manière différente par les musiciens orientaux.
  • Le bendir
  • Le Guellal, un tambour dont une long cylindre en poterie ou en tronc d'agave, à l'extrémité duquel est tendue une peau de chèvre munie d'un timbre, d'une double chanterelle - instrument rythmique de base de la musique raï et surtout dans le style traditionnel : le Alaoui.[11].
  • L'accordéon est l'instrument fétiche des premiers musiciens raï, il est utilisé notamment dans le style Wahrani (genre musical oranais).

Les instruments de musique modernes dans le Raï sont la batterie, la basse, la guitare électrique, les synthétiseurs.

Force est de constater que les rythmes dirigés par ordinateur sont devenus la norme du raï et continue à la faire déprécier. Après le rythme l'autre dimension de la musique, l'harmonie, est également concernée par le progrès technologique. En cause, le logiciel Auto-Tune qui depuis 13 ans permet de corriger en temps réel les erreurs de justesse des chanteurs de Raï. Il ne faut plus être chanteur pour faire du Raï ! A quand les artistes et le spectacles garantis "sans modifications informatiques" ?

 

 hasni-copie-1

Interprètes de raï

  • Cheb Abdou
  • Cheb Khaled
  • Cheb Mami
  • Cheb Hasni
  • Cheikh Hamada
  • Cheikh Khaldi
  • Cheikha Remitti 
  • Cheb Najim 
  • Cheb Rayan
  • Faudel
  • Rachid Taha
  • Raïna Raï
  • Bellemou Messaoud
  • Chebba Zahouania
  • Cheb Nasro
  • Cheb Hassen
  • Mohamed Lamine
  • Chebba Kheira
  • Reda Taliani
  • Samira Said
  • Cheb Bilal
  • Abdelhafid Douzi
  • Hamid Bouchnak
  • Cheb Abbas
  • Amine
  • Cheb Hanino
  • Cheb El Hindi
  • Cheb Wissem

http://img.over-blog.com/600x396/1/50/59/42/chanteurs/coktail-rolotov/el-houari-Sghir.jpg

r1.gif

r2.gif

r3.png

najim-d-tente1.jpg

Voir aussi