Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Antisémitisme ; la tunisienne Emel Mathlouthi annule sa participation au Pop-Kultur Festival de Berlin

Antisémitisme ; la tunisienne Emel Mathlouthi annule sa participation au Pop-Kultur Festival de Berlin

Haïr les juifs et le dire est devenu le nec plus ultra de la scène artistique. Comment en sommes-nous arrivés là ? Mais c'est la première fois (pour moi en tous cas) que je tombe sur un cas de bêtise crasse d'un tel degré ! Prêcheurs de haine, je vous emmerde!

Haïr les juifs et le dire est devenu le nec plus ultra de la scène artistique. Comment en sommes-nous arrivés là ? Mais c'est la première fois (pour moi en tous cas) que je tombe sur un cas de bêtise crasse d'un tel degré ! Prêcheurs de haine, je vous emmerde!

L’histoire montre que l’antisémitisme est une mesure des tensions mondiales

Brad Macdonald

Il y a aussi une attitude antisémite en Allemagne qui provient de l’idéologie nazie indescriptible qui est encore partiellement répandue. Il existe des jeunes orientés vers la droite dans la majorité de la société qui offensent les camarades de classe avec des déclarations discriminatoires. En revanche, les enfants ayant des antécédents migratoires font de même, surtout s’ils appartiennent à une famille ayant une relation biographique islamique et politique avec le Moyen-Orient en tant que région. Ensuite, l’Israël politique est un problème majeur.

Sanem Kleff

L’antisémitisme est une pathologie aux multiples visages. A chaque génération, il trouve de nouvelles formes d’expression et de propagation.

Le nouvel antisémitisme est un concept selon lequel une nouvelle forme d'antisémitisme se serait développée à la fin du xxe siècle et au début du xxie siècle, émanant simultanément de l'extrême gauche, de l'extrême droite et de l'islam fondamentaliste, et tendant à se manifester comme une opposition au sionisme et à l'État d'Israël.

Le concept postule généralement que la majorité de ce qui se revendique n'être qu'une simple critique de la politique israélienne est en fait une diabolisation d'Israël. Cela représenterait une évolution des anciens préjugés antisémites, jadis axés sur la religion (rejet du Christ par les Juifs - déicide) ou sur la prétendue « race juive ».