Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Mor Karbasi lance son quatrième projet musical "Ojos De Novia"

Mor Karbasi lance son quatrième projet musical "Ojos De Novia"

L’'envoûtement berbère allié à la tradition séfarade. La nouvelle diva des scènes musicales internationales aux côtés de Mariza et Yasmin Lévy. Une voix sublime qui traverse les siècles et vous invite à un voyage autour de la Méditerranée...Vous pouvez écouter un premier extrait (en feat avec Richard Bona)

Mor Karbasi (née le 23 avril 1986 à Jérusalem) est un auteur-compositeur-interprète qui chante en ladino. Après le succès de son dernier album « La Tsadika » sorti en 2013, elle revient nous enchanter avec un nouvel album composé de 13 titres aux influences berbères prononcées.


Fidèle à la tradition musicale séfarade, Mor Karbasi y apporte son propre métissage marocain, perse et maure. À travers des chants évoquant à la fois l’amour et la tragédie, « Ojos de Novia » (« Les Yeux de la Mariée ») s'’enrichit des talents de parolière de sa mère Shoshana Karbasi, et accueille des invités de marque. Richard Bona nous livre une performance remarquable sur le titre « Haykem Juar » tandis que Kai Eckhardt, ancien membre du McLaughlin Trio, prête son talent à « Idijen » et « Ojos De Novia ». The Tomatito Family propose de son côté un voyage sur la péninsule ibérique en insufflant des airs de flamenco. « Ojos De Novia », une nouvelle occasion de découvrir la voix remarquable d’une artiste charismatique portée par de talentueux musiciens à travers un album criant d'’authenticité.

Ils en parlent
Il reste évident que ce sont les modulations de la jeune femme, embrassant dans une même passion la tradition du flamenco andalou, les canons de la musique sépharade, la démesure gitane, et une nostalgie empruntée au fado portugais, qui emportent toute adhésion. Chansons traditionnelles ou compositions originales, entre Méditerranée et Moyen Orient, tout vibre et fleurit dans ce creuset, riche d'une sensualité explicite. Et le chant irréprochable permet à Mor Karbasi de provoquer un séisme comparable à celui de sa compatriote Ofra Haza, il y a plus de deux décennies. (Les Inrockuptibles)

Langue séfarade en voie de disparition, le ladino refleurit sous sa forme chantée. Chevelure noire jusqu'au bas du dos, long jupon et guipure rouge écarlate : comme sa compatriote Yasmin Levy, l'Israélienne Mor Karbasi soigne son allure andalouse, pour souligner les racines ibériques de cette musique colportée par les Juifs exilés d'Espagne. Même ferveur, même amplitude vocale. La comparaison s'arrête là. Née à Jérusalem, la seconde, passionaria volubile, campe une Esméralda solaire, mélange de la folkeuse Noa, pour le vibrato cristallin, et de la fadiste Mariza, pour la sensualité guincheuse et flamboyante. Tambourin à la main, elle évoque, entre deux ondulations de hanches, les histoires et les souvenirs d'enfance au cœur de son répertoire. Ici, une guitare s'énerve, très rock, ailleurs, sa voix frémit, puis enfle a cappella. L'oud, les percussions et ses mélismes arabisants donnent la couleur orientale générale, plébiscitée par les youyous. Anne Berthod. (Télérama)

 

Mor Karbasi lance son quatrième projet musical "Ojos De Novia"