Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le Maroc appelle à l'extermination des juifs : Aucune réaction du Premier ministre Abdelilah Benkirane

Le Maroc appelle à l'extermination des juifs : Aucune réaction du Premier ministre Abdelilah Benkirane

Lors d'une marche autorisée par les autorités de Casablanca en solidarité envers le peuple palestinien, des mises en scènes appelaient explicitement au meurtre des juifs.

Lors d'une marche autorisée par les autorités de Casablanca en solidarité envers le peuple palestinien, des mises en scènes appelaient explicitement au meurtre des juifs.

Antisionisme : le nouveau visage de l'antisémitisme marocain

Comment peut-on comprendre ce phénomène social ? On a pu ainsi voir dans les réseaux sociaux de jeunes désoeuvrés marocains singeant des islamistes palestiniens, le visage couvert, et pointant des fusils sur le dos d'autres hommes déguisés en juifs hassidim.  Le mot juif qui était considéré ces dernières décennies comme un mot neutre réveille encore aujourd’hui des anciens préjugés, en association avec le sionisme et l’Etat d’Israël. Cet antisémitisme renaissant a plusieurs sources : l’extrême droite, même s’il n’est pas à mes yeux aussi dangereux que celui véhiculé par l’alliance entre djihadisme et extrême gauche. D'autres sources provenant de journalistes de Casablanca affirment d'autre part que ce rallye de la haine a été organisée par des agents pro-gouvernementaux rattraper la honte du vote avec Israel contre la Palestine en identifiant des éléments sur les manifestants sur place et qu'il s'agirait en fait de chmakria ou batalgias recrutés pour l'occasion ce qui rend encore une dimension plus schizophrénique et confus de cette affaire.

De nombreuses photos circulant sur la toile montrent également des enfants munis d'armes factices ou encore piétinant des étoiles de David, symbole du judaïsme. 

Jusqu'à présent aucune réaction du Gouvernement Benkirane sur l'impunité de ces jihadistes appellant au massacre du peuple juif.  Concernant les Marocains de confession juive, il en existe entre 3000 à 4000 parmi lesquels 2500 contribuent activement à la vie économique et sociale de  Casablanca. 

Qu'en penser ? Dans les territoires occupés du Sahara occidental, les jeunes Sahraouis continuent de manifester pacifiquement pour leur autodétermination, et se font violemment réprimer. Cette manifestation réveille quelque démons qui rappellent étrangement les attentats de Casablanca de  perpétrés par une dizaine de terroristes originaires du bidonville Sidi Moumen, qui a fait un bilan de 41 victimes et d'une centaine de blessés. A cette époque ces attentats visaient précisément des lieux soigneusement sélectionnés par les terroristes : un hôtel et un restaurant accueillant des clients étrangers, le bâtiment de l'alliance israélite et le cimetière juif de la ville ainsi que le consulat de Belgique. 

Autre observation remettant que cette manifestation ne laisse pas supposer qu'il s'agisse d'une manifestation organisée par les salafistes, c'est la présence sur l'encadrement des manifestants, de personnes proches du régime et de l'alliance monarchiste qui comme dans les images ont l'air d'applaudir cette manifestation. 

Rappelons également au niveau de la politique intérieure et internationale du Maroc que les territoires occupés du Sahara occidental, que des jeunes Sahraouis continuent de manifester pacifiquement pour leur autodétermination, et se font violemment réprimer.

D'autres personnes s'inquiètent et se demandent s'il y a lieu face à cette insécurité de boycotter le tourisme marocain en absence de non-réaction appropriée du gouvernement marocain.

Ces dérapages clairement haineux et racistes sont très préoccupants pour la crédibilité du Maroc au niveau national et international.

Ces dérapages clairement haineux et racistes sont très préoccupants pour la crédibilité du Maroc au niveau national et international.

Le Maroc, pays ouvert au tourisme pour de nombreux français, dévoile dans cette vidéo tournée à Casablanca un visage radical digne des défilés nazis des années 1930.