Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Ce n'est pas du malhoun, c'est de la peau lithique

Ce n'est pas du malhoun, c'est de la peau lithique

Une interview exclusive de Benkir Anus par Journalius Cornelius

Une interview exclusive de Benkir Anus par Journalius Cornelius

Ben qui râle

BEN
Quelle honte tous ces candidats qui se battent !
Heureusement que nos amis sont en shabbat !
je suis je serais le grand l'unique Ben qui râle,
apte à rendre toutes les parties bien pales,
usant parfois.. souvent de violence verbale!
Dites moi..à cela y a t il le moindre mal ?

JOURNALIUS CORNELIUS
Vous avez bien libéré la docte Ville 
de l'exécrable de l'indigne et bien vil..
à 
BEN 
C'était un vendredi la veille du shabbat !
Enfin il a du baisser ses sales pattes,
j'y ai envoyé un grand et fidèle ami,
au moins lui n' a pas une gueule de momie,
hurlez !criez fort !...ya ya les amis....

JOURNALIUS CORNELIUS
Êtes vous certain que tout rentrera dans l'ordre
après que ce sprinter eut semé le désordre ! 
Savez vous que même les tenants de la rose
ont du grâce à vous tenir leur porte close !

BEN
Le peuple s'est enfin donné une vraie valeur,
je suis heureux qu'il puisse vivre son bonheur !
Enfin débute le règne de la justice !
Justice pour tous, paix pour tous...oui ! Paix J'ai Dit !
J'ai tout réglé arrangé en choisissant mes mots, 
des mots délivrant le peuple de tous ses maux.

JOURNALIUS CORNELIUS
Dites nous si vous pourriez faire davantage,
si le peuple vous confirmait son suffrage ?

BEN
D 'ailleurs c' est ce que me disent tous les sondages,
ils peuvent s'éterniser dans leurs tristes tapages, 
et que leur corps et âmes soient pris de rage !
Ne les laissons surtout pas nous prendre en otages,
vous pouvez compter sur moi, je n' aurai de cesse
d 'agir pour réaliser toutes mes promesses.
Je ferai tout pour que vous atteigniez la gloire,
pour qu'un jour nous entrions tous dans l'Histoire !

JOURNALIUS CORNELIUS
Parlez nous de votre révolution sociale.

BEN
Que oui que oui ! ce fut ma marche triomphale !
Bientôt je supprime la caisse de compensation :
Prix de l'essence accepté sans contestation ,
miséreux ne sont plus à la dérive du fleuve : 
j' ai donné aux démunis et à nos veuves
quelques broutilles pour qu' ils ne s émeuvent !
Y 'a t il pour m 'ovationner plus probantes preuves ?
Bientôt avant qu' ils ne soient dans leur sépulcre,
les nouveaux prix du pain de l' huile et du sucre,
seront ceux du marché ; on classera ce disque !
Connaissez vous quelqu'un qui aurait pris ce risque ?

JOURNALIUS CORNELIUS
Qu ' en est il alors Ben de vos détracteurs,
Leur bellicisme ne vous fait il pas peur ?

BEN

J 'ai dit un mot sur les tenants de la rose,
Marquons des lors une toute petite pause …
Passons alors à l'homme qui n'y connaît rien ,
vous savez... cet intrus entouré de vauriens !
il sait rire... eh bien coucou ris bas coucou ris !
Reste ou tu es , tu en sortiras amoindri !
La chose publique n' est certainement pas tienne,
tu ferais mieux de t ' accrocher à tes éoliennes !
Bien que ton ascension n' ait pas été si lente ,
en t'immisçant à nous tu connaîtras la pente,
car dans ce domaine tu as tout à apprendre !
En y entrant tu seras réduit en cendres !

Quant à toi qui des terrains de sport tu te flattes,
bois donc cette belle mixture que tu caillâtes !
Reste donc à tes anciennes amours fidèle ,
ne te prends pas pour l'aigle qui bas des ailes !
Saches que la foule peut se montrer méchante !
Ne t'attends pas à des lendemains qui chantent,
Ne prends surtout pas de tes acolytes ombrage,
saches que tôt ou tard éclatera l'orage !
Tu te diras un jour je croyais si bien faire,
mais tu verras la colère des fonctionnaires !

JOURNALIUS CORNELIUS
Que dites vous sur le patron de la métropole ?

BEN
Ce qu' il a fait de la ville n'est pas un pactole
bien que les détritus investissent le ville 
et que vagabonds et délinquants y défilent !
Lui que Casa a vécu sous sa* égide !
Franchement, de bons points je ne serai pas avide !

JOURNALIUS CORNELIUS
Merci Ben Qui Râle ! Rendez vous au prochain scrutin,
je ne vous souhaite pas un mauvais destin !

* coquille qui a échappée a la vigilance de l 'auteur lire SON égide

 

 

Par F.G.