Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Agadir (Maroc) : des plagistes s'adonnent à des pitreries morbides en instrumentalisant la mort du petit Aylan Kurdi et appellent cela de l'art

Agadir (Maroc) : des plagistes s'adonnent à des pitreries morbides en instrumentalisant la mort du petit Aylan Kurdi et appellent cela de l'art

Le Maroc exploite honteusement la tragédie  des réfugiés avec la lamentable conscience sordide du spectateur car le Maroc ne prend pas en charge de réfugiés

Le Maroc exploite honteusement la tragédie des réfugiés avec la lamentable conscience sordide du spectateur car le Maroc ne prend pas en charge de réfugiés

Toute l'arrogance des cuistres est résumée dans cette photographie, car seul "un cas de force majeur" permet d'acceuillir un réfugié. syrien!
 
Quelle humanité et quelle solidarité pour des frères musulmans alors que la communauté européenne cherche désespéremment des solutions pour acceuillir des milliers de personnes?
 
Cela frôle la pornographie de drames humains. Allez sauver des vies bougez vous le cul, au lieu de vous ridiculiser à un moment, où la guerre en Syrie envoie en mer et sur les routes des milliers de Syriens démunis, et que pendant ce temps là le Maroc reste indécis. Aucun Syrien n'a encore obtenu l'asile au Maroc à ce jour pour des raisons purement politiques.

Une autre manifestation du genre à Rabat où l'on voit des clowns allongés comme des otaries sur la plage pour rendre hommage à feu Aylan Kurdi