Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Remontons à l'époque où Felix El Maghrebi entonnait "Raya Moghrabiya"

Remontons à l'époque où Felix El Maghrebi entonnait "Raya Moghrabiya"

Remontons à l'époque où Felix El Maghrebi entonnait "Raya Moghrabiya"

Né en 1937 à Safi, au Maroc, son vrai nom est Félix Wizman. Il n’a que 5 ans quand il déménage avec ses parents Rika et Meir à Casablanca. A l’âge de 10 ans, il commence à travailler en tant qu’aide couturier. Mais sa passion pour la chanson marocaine est plus forte et son talent indéniable.

Il se fait rapidement remarquer. A 14 ans, il est déjà sur les plus grandes scènes de l’époque. C’est un incontournable. Ce jeune prodige est même invité à chanter chez la famille royale.

Félix Wizman est désormais Félix El Maghribi (le Marocain) ou encore Petit Félix. Ses écrits et ses compositions sont un succès. Sa sensibilité et sa passion pour le Malhoun font de l’artiste un des ambassadeurs inévitables de ce genre musical encore méconnu dans le monde. On raconte que le Malhoun est le chant par lequel les chameliers rythmaient le déhanchement des caravanes pour animer les soirées étoilées autour d'un gîte d'étape. 

Ghazali le décrit comme étant: « … des poèmes pourvus de sons agréables, aswat tayeba et de mélodies mesurées, alhan mawzouna. En effet, cette poésie populaire qu'est le malhoun est aussi un art musical, plus précisément un tarab, cette émotion musicale qui aboutit à l'extase ».

Félix El Maghrebi chante avec les plus grands tels: Salim Halali ou encore son ami, le célèbre Samy El Maghribi. Il participe à des fêtes et des soirées privées du Maroc au Canada en passant par l’Egypte ou encore la Palestine occupée.

Il décède le 6 Mars 2008 à Sarcelles, en France., il est alors âgé de 71 ans. Il part en léguant au patrimoine musical marocain et arabe, des chefs d’œuvres tels : la fameuse « 9eftanek Mahloul Ya Lalla », « Awaadi lalla » ou encore « Sid el Kadi », « ka7lat el 3ain », « kount Azri », « hbib dyali » et bien d’autres !

 

Remontons à l'époque où Felix El Maghrebi entonnait "Raya Moghrabiya"