Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Qui dit kebab, dit malbouffe, salmonellose et ... nuisances olfactives !

Qui dit kebab, dit malbouffe, salmonellose et ... nuisances olfactives !

Rôtissoire dans un restaurant kebab

Rôtissoire dans un restaurant kebab

Les uns en raffolent, les autres le détestent. Le kebab est entré dans les habitudes alimentaires des Français. Pour le meilleur... et parfois pour le pire. En France, on consomme chaque année 310 millions de kebab, soit 10 kebabs chaque seconde. 
 
« kebab » est un mot qui a pour origine « kebap » qui signifie en turc « viande grillée « . En Turquie, ce sandwich est appelé « döner kebab » (c'est-à-dire « grillade tournante ») et se compose de déchets de viandes variées, de salades, de tomates et d'oignons
 
Si ces déchets gastronomiques sont proposés sous forme de cuisine de rue dans nos pays, je considère que ces produits très sensibles et très dangereux surtout s'ils sont mis entre les mains de personnes qui ne sont pas formées aux risques qu'ils peuvent occasionner sur la santé publique. Pourtant ce type de restauration se multiplie partout et générallement sans contrôles suffisants. Je pense qu'il faudrait prendre le problème de ce type de restauration à bras le corps dans un esprit de prévention active. Le kebab est actuellement le « fast-food le plus malsain qui soit ».  
 
Nuisances olfactives
 
Un autre problème a prendre en considération est celui des nuisances provoquées par des odeurs (nuisances olfactives) qui peuvent, dans certains cas, être considérées comme un trouble anormal de voisinage et, à ce titre, être sanctionnées. Les nuisances olfactives perturbent la qualité de vie et induisent également des problèmes connexes de santé publique. 
 
Qui, après avoir mordu sur un morceau de gras, la bouche pleine de frites collant le palais, ne s'est pas juré que jamais, plus jamais, il ne commettrait à nouveau l'erreur d'acheter un kebab ?Pourtant un nouveau phénomène apparaît dans la mesure où des restaurateurs tente à redorer le blason en proposant une version « de qualité » avec des produits bien choisis ou d'origine biologique (pain maison, viande de boucher, sauce maison etc.)

 

Qui dit kebab, dit malbouffe, salmonellose et ... nuisances olfactives !