Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Quand la Hongrie, pays au passé nazi et antisémite s'infiltre au Concours Eurovision de la Chanson 2015

Quand la Hongrie, pays au passé nazi et antisémite s'infiltre au Concours Eurovision de la Chanson 2015

Les Hongrois ont flirté avec les Nazis, avec les communistes et maintenant avec les fascistes, c'est donc dans leurs gênes.

On se souvient de la déportation de 600 000 juifs et Tziganes hongrois sous l'occupation nazie par des fascistes locaux. Avec cette chanson pro-Hamas, on s'aperçoit que le peuple hongrois réconcilie avec cette triste période de l'histoire. Certains représentants de la communauté juive reprochent à l’équipe du premier ministre conservateur Viktor Orban d’agir avec ambiguïté – avançant que des auteurs antisémites ont été réintroduits dans les manuels scolaires. Cette chanson prétextant la paix dans le monde est encore une fois est dans l'ère du temps des cuistres toujours sous l'emprise des vieux démons de l'antisémitisme.

 

Pendant que la chanteuse chante est diffusée sur un écran placé derrière le groupe une carte du monde où l’on voit apparaître des phrases commentant les affrontements meurtriers qui ont eu lieu dans le monde. Quand le Proche-Orient apparaît sur l’écran on n’oublie pas Israël et sous le mot Gaza les mots suivants apparaissent, en rapport avec les morts palestiniens durant l’opération « Tsouk Eitan » : « les deux tiers des victimes de la bande de Gaza sont des civils, dont plus de 500 enfants » (en hongrois : civil Gaza az aldozatnak ketharmada tobb mint 500 gyerek).

Par la suite il est question de la Syrie, pour la-bas il n’est mentionné que 10 000 morts – donnée très éloignée de la réalité. La chanteuse sélectionnée s’appelle Boogie, comme notre ministre de la Défense, et c’est un  surnom pour « Boglárka Csemer ». Sa chanson devrait soulever beaucoup de polémiques lors de la compétition qui aura lieu en mai.

Source