Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
À LA RENCONTRE DU SOUFISME  : Stage autour de la danse à Fès avec Nadia MAKHLOUF : Du 18 au 25 avril 2015

À LA RENCONTRE DU SOUFISME : Stage autour de la danse à Fès avec Nadia MAKHLOUF : Du 18 au 25 avril 2015

Pour la prochaine édition "Expérience de danse vivante" Nadia propose une immersion dans le soufisme, voie mystique de l'Islam,  dans le cadre du festival de la culture soufie.

Un cheminement d'élévation spirituelle au cœur de la médina de Fès l'éternelle, première ville impériale du royaume. Ses palais, ses murailles, ses fontaines, ses ruelles étroites, ses souks, son artisanat vivace reflètent le passé glorieux d'une civilisation brillante et raffinée. Un lieu idéal, pour émerveiller ses sens, se retrouver avec soi, où le temps s'arrête.

 

Au programme :

Rencontre et immersion avec la confrérie Hmadcha de Fès : danses extatiques, rythmiques, chants...

Rencontre de différentes traditions et expressions culturelles et artistiques du soufisme

Rencontre avec Fouzi Skali, penseur soufi

 

Ce voyage en en collaboration avec le festival de la culture soufie : http://www.festivalculturesoufie.com/

Informations et inscriptions : Nadia MAKHLOUF 0041786718117 nadia@dansesarabes.com

 

Le Soufisme est une voie d’enseignement et de « cheminement » spirituels qui s’inscrit au cœur de la tradition de l’Islam. Cette voie est aussi une expression de sa culture et, l’on pourrait dire, l’esprit même de sa Civilisation. En ce sens, le Soufisme qui est d’abord une expérience spirituelle, un « Dhawq » ou une saveur personnelle, a été ensuite tout le long de l’histoire, la source continue d’une créativité, intellectuelle, poétique, littéraire, artistique (en particulier musicale) et, d’une façon encore plus globale, bien qu’insuffisamment explorée, la source d’une productivité sociétale particulièrement riche et remarquable.

C’est ce lien entre expérience spirituelle et la diversité des colorations de ses expressions culturelles et sociales, que le Festival de Fès de la Culture Soufie cherche à mettre en lumière et à décliner à travers la programmation de chacune de ses éditions.

Car l’une des caractéristiques de la voie du Soufisme est de permettre cette articulation si rare entre l’accomplissement d’une transformation de soi et celui d’une transformation collective. Cette interaction entre le personnel et le collectif permet la production d’une culture vivante, qui change avec le temps et les lieux, mais dont le but ultime est d’être l’expression de valeurs universelles. Elle enseigne et véhicule en chaque temps, chaque lieu, de quelle manière il est possible de se rapprocher des plus hauts niveaux de nos accomplissements humains, individuels ou sociaux. Les chants, l’art ou la littérature du Soufisme exprimés dans les langues et les modalités culturelles du Continent Sub-Indien, de l’Afrique noire, du Maghreb, d’Asie ou d’Europe Centrale ou du Moyen Orient, vont tous faire référence à la nécessité de dépasser les limites de nos égocentrismes, personnels ou collectifs, pour accéder au sens ultime et universel de l’amour, de la connaissance ou de la compassion.

Cela suppose que ces cultures diverses ne soient pas seulement approchées comme des patrimoines ou des legs du passé mais plutôt de par ce qu’elles peuvent transmettre à notre monde d’aujourd’hui de leurs messages les plus profonds, celui de la célébration d’un sens ultime de la Beauté – celle dont Dostoïevski disait qu’elle seule pouvait sauver le monde – qui s’exprime dans une sagesse de vie, une noblesse du comportement humain ; un art de vivre, conçu dans son sens le plus élevé, et qui est l’âme même d’une civilisation.