Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Charles Dumont - Des grives aux loups

Charles Dumont - Des grives aux loups

 

Sur cette terre il faisait bon vieillir
De père en fils on savait s'y tenir
En travaillant de tout son cœur
On récoltait quelquefois le bonheur
Et puis la vie nous tenait là
Du bord des champs, aux bords de Loire
Avec l'amour au rendez-vous
On était bien chez nous
C'était le temps, souvenez-vous, 
Le temps des grives aux loups.

Et si les femmes se marient en blanc
De mère en fille, on n'avait pas d'amants
La guerre pouvait brûler les blés
Garder les hommes en pays étrangers
Le temps passait sur les chagrins
On préparait les jours prochains
Avec l'amour au rendez-vous
On était bien chez nous
C'était le temps, souvenez-vous, 
Le temps des grives aux loups.

Mais le village, à son tour, a vieilli
Tous ses enfants aujourd'hui sont partis
Y a plus personne à marier
On a fermé l'église et le café
Reviendront-ils tous ces violons
Qui faisaient valser nos boissons ?
Avec l'amour au rendez-vous
On était bien chez nous
C'était le temps, souvenez-vous, 
Le temps des grives aux loups.

Avec l'amour au rendez-vous
On était bien chez nous
C'était le temps, souvenez-vous, 
Le temps des grives aux loups.

Peut être une des plus belles chansons de feuilletons jamais écrites. Des années après, j'ai toujours les larmes aux yeux quand je l'entends et quelle histoire émouvante!

Cette histoire débute à la veille du XXe siècle à Saint Libéral, petit bourg de la Corrèze. Jean-Edouard Vialhe, un paysan estimé, règne en maître sur son domaine et sa famille. Héritier de la France rurale du XIXe siècle, Vialhe est un des principaux artisans de la modernisation de son village en y introduisant de nouvelles techniques agricoles et en favorisant l'arrivée du chemin de fer. Mais, quand le vieux monde craque, Vialhe sera la première victime de l'évolution des mentalités.