Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
La musique comme vecteur d'émancipation et de liberté lors du Festival d’Île de France

La musique comme vecteur d'émancipation et de liberté lors du Festival d’Île de France

Liberté, libertés… musique(s) !
 
La musique franchit les frontières, elle franchit des murailles et peut abattre des murs. La musique est un vecteur d’émancipation et en ce sens, elle est, au-delà même de toute considération artistique, un besoin des hommes. Dans toutes les sociétés humaines, la musique est le moyen d’expression des colères ou des espoirs, des idées nouvelles et de celles qui se frayent un chemin vers la liberté. Contre l’oppression, c’est souvent la musique qui rythme la résistance. Du “Chant des Partisans” à Theodorakis, en passant par Victor Jara sans même parler d’Eugène Pottier et du “Temps des Cerises”, nous savons comment, dans l’Histoire, la musique accompagne les esprits libres et insoumis. Cela fait partie de l’histoire de nos sociétés, cela les accompagnera encore longtemps…
Cette année, le Festival d’Ile de France va à la rencontre des tabous et évoquera ainsi les musiques et les interdits. C’est un choix original et, pour le coup, libérateur. Cette édition a un parfum d’odyssée.
Elle fera découvrir, comme il est d’usage dans ce festival, de nouvelles sonorités… Qu’elles viennent du passé ou de loin, ces musiques ont pour point commun d’avoir accompagné des résistances ou des mutations sociales, d’avoir entrainé dans leur sillage des femmes et des hommes insoumis tant au pouvoir économique ou politique qu’à la tyrannie du fait accompli, celle qui pèse le plus sur le destin des hommes.
 
Que l’on écoute des musiques de carnaval caribéennes ou de l’Ars Antiqua médiévale, que l’on parte à la découverte des musiques traditionnelles bosniaques ou que l’on entre dans l’univers musical de Nina Simone, avec recueillement ou légèreté, cette balade est un parcours dans l’univers des musiques insoumises et libres. Avec cette édition, le Festival d’Ile de France va au coeur de ce qui fait la vie de nos sociétés, de leur mobilisation et des espoirs qui y résident, et qui ne demandent qu’à s’épanouir.
 
Belle édition du Festival d’Ile de France… en liberté(s) !
 
 
Julien Dray,
Vice-président du Conseil régional

 

Festival d'Île de France

Festival d'Île de France