Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Lotfi Bouchnak interprétant une belle pièce de Malouf tunisien du Maestro Ahmed El Wafi

Lotfi Bouchnak interprétant une belle pièce de Malouf tunisien du Maestro Ahmed El Wafi

Cette pièce s'intitue "Bi rasha tayamani" (maqam Asbain) qui a été composée par le célèbre Maître de Malouf tunisien Ahmed El Wafi. Le malouf occupe dans la tradition musicale tunisienne une place privilégiée car il comprend l'ensemble du patrimoine musical traditionnel et englobe aussi bien le répertoire profane hazl) que les répertoires religieux (jadd) rattachés aux liturgies des différentes confréries soufies.

Cette musique séculaire, principale forme musicale présente en Tunisie est née d’une synthèse entre la musique des autochtones et des influences turques et orientales. Mais c'est à Rachid Bey que l'on doit cependant le remaniement et la richesse de son répertoire musical. Les chouyoukhs du malouf tunisien, sont issus d’une des plus prestigieuses écoles conservatrices et initiatrices de cette musique savante et séculaire. Cette école renferme la quintessence de cet art. Cette musique recouvre toutes les formes de chant traditionnel classique : le muwashshah, genre post-classique dont la forme se détache du cadre rigide du qasideh classique, le zajal qui s'apparente au muwashshah mais fait surtout usage de la langue dialectale, et le shghul, chant traditionnel « élaboré ». Mais la forme principale du malouf est la nouba, terme désignant à l'origine la séance de musique et que l'on peut aujourd'hui traduire par « suite musicale ».