Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le gouvernement marocain encourage les taximen à envoyer à la casse les 55.000 Mercedes 240D

Le gouvernement marocain encourage les taximen à envoyer à la casse les 55.000 Mercedes 240D

Au Maroc, on parle de grands et de petits taxis. Les petits taxis sont dédiés aux voyages à l'intérieure d'une même zone urbaine tandis que les grands peuvent faire des trajets d'une ville à l'autre. Les taxis collectifs représentent un support de la mobilité spatiale fréquemment utilisé dans les PED. Au Maroc, les « grands taxis » interurbains constituent une adaptation parce qu’en répondant aux besoins des populations ils pallient l’insuffisance de l’offre de transport. Ils s’adaptent à la demande et satisfont de manière individuelle les besoins d’usagers qui se déplacent collectivement. En partie responsables de la congestion des centres-villes, ils participent néanmoins aux flux. Increvable et robuste, ces poubelles roulantes sillonnent le pays en tant que taxi depuis trois décennies. Il en existe 55 000 au Maroc.

« le gouvernement invoquerait des raisons environnementales mais aussi économiques pour se débarrasser de ce parc géant de grands taxis Mercedes 240D, estimés à 55.000 voitures. En effet, la qualité de l’air, qui serait fortement dégradée par les émissions des pots d’échappements de ces vieilles Mercedes, et l’envie de donner un coup de pousse commercial au producteur local de voitures, l’usine Renault Tanger, motiveraient selon Ran When Parked, le gouvernement marocain pour instituer une prime à la casse d’environ 50.000 DH (6100 $), pour chaque taxi Mercedes 240D retiré du service et détruit ».

 

 

Taxis marocains en 2014

Taxis marocains en 2014